Les entreprises québécoises qui souhaitent étendre leurs activités aux États-Unis peuvent généralement bénéficier de programmes d’aide financière offerts par les gouvernements du Québec et du Canada ainsi que par les instances gouvernementales étatiques. C’est le cas notamment du Connecticut, qui soutient les activités des entreprises sur son territoire par le biais d’une variété de programmes financiers.

Mise en garde : Cette section s’adresse aux exportateurs qui ont déjà de bonnes parts de marché au Connecticut.

Programmes financiers

Loi sur l’aide aux fabricants
Cette loi fournit une aide financière directe sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt en vertu du Economic Development and Manufacturing Assistance Act (MAA). Le MAA fournit également des prêts directs incitatifs visant des projets où il y a un fort potentiel de développement économique. Le financement peut être utilisé pour l’achat d’équipement, de mobilier et d’accessoires, la construction, les améliorations locatives, la formation et autres activités liées à des projets admissibles.

Programme cinq premières années
Une des premières initiatives du gouverneur Malloy, en 2011, fournissant une aide financière importante pour les projets commerciaux d’envergure afin d’encourager l’expansion des entreprises, la délocalisation au Connecticut et la création d’emplois. Les projets de développement admissibles doivent créer pas moins de 200 emplois dans les 24 mois ou investir pas moins de 25 millions $ et créer pas moins de 200 nouveaux emplois dans les cinq ans.

Programme express destiné aux petites entreprises (EXP)
Un programme d’aide aux entreprises innovantes, créé en octobre 2011, qui accorde une aide financière et technique aux petites entreprises du Connecticut afin de stimuler la création d’emplois et la croissance économique. EXP fournit l’accès à des capitaux par le biais d’un fonds de crédit renouvelable, de prêts incitatifs et de subventions de contrepartie visant à la création d’emplois. Les entreprises établies au Connecticut qui sont en règle, qui exercent leur activité depuis au moins 12 mois et qui n’ont pas plus de 100 salariés sont admissibles à des prêts renouvelables de 10 000 $ à 100 000 $, des prêts à la création d’emplois de 10 000 $ à 300 000 $ et des subventions de contrepartie de 10 000 $ à 100 000 $.

Pour en savoir davantage à ce sujet, consultez la section Faire affaire aux États-Unis – Financement de notre site Web.